Echanges éducatifs

Programme Erasmus +

Présentation

Le programme Erasmus + encourage la mobilité au sein de l'Union européenne en finançant des projets d'échanges institutionnels et de coopération entre établissements d'enseignement, entreprises, organisations pour la jeunesse, autorités locales et régionales ou ONG. Entre 2014 et 2018, il a représenté près de 28 millions d’€ de financements européens pour les acteurs bretons, soit environ 11 500 jeunes qui ont bénéficié d’un soutien à leur mobilité (exemple : le projet B-Mouve).

La Commission européenne a annoncé une augmentation de l’enveloppe budgétaire consacrée au programme Erasmus pour 2021-2027 à hauteur de 30 milliards d’euros. Elle propose également un règlement pour le futur programme élargissant la cible des publics à la mobilité et les opportunités de financement des projets de coopération (cf. documents à télécharger). Le futur programme se veut aussi plus inclusif, en élargissant les cibles d’apprenants et de travailleurs concernées par l’aide à la mobilité individuelle. C’est particulièrement le cas des élèves de l’enseignement scolaire ou des travailleurs dans le domaine sportif. Un effort est souhaité en direction des publics défavorisés avec la hausse des bourses ou le développement de la mobilité virtuelle. 

Parmi les nouvelles actions, un dispositif viendrait soutenir "les universités européennes" constituant des réseaux d’établissements d’enseignement supérieur réunis autour d’une coopération pérenne en termes de programmes d’études communs, d’échanges d’étudiants et de personnel, et de recherche et d’innovation. Dans un cadre non-académique, le dispositif DiscoverEU viendrait financer des opportunités de voyage pour les jeunes européens au sein de l’Union européenne.  

Concernant les projets de coopération transnationale, le domaine du sport serait désormais inclus dans une série de dispositifs jusqu’alors réservées à l’éducation, la formation et la jeunesse. Exemple : partenariats stratégiques ou projets prospectifs (soutien aux idées et méthodes innovantes). Une autre nouveauté : les "partenariats de petite taille" qui permettraient à des petites structures locales et de terrain de pouvoir présenter plus facilement des projets, par un allégement de la charge administrative et des conditions minimales de durée et de financement des projets.

Où en est le nouveau programme ?

Le programme devrait commencer en janvier 2021.

Consciente de la véritable opportunité que représente ce programme pour les acteurs de la mobilité en Bretagne, la Région avait souhaité engager une consultation publique pour s’inscrire dans la réflexionmenée sur la future période de programmation 2021-2027.Plus d’une centaine de structures, issues tant du secteur de l’éducation formelle que de l’éducationinformelle, ont ainsi été interrogées sur l’opportunité d’une reconduction d’un tel programme, et si oui,autour de quelles priorités et avec quel budget.

=> Position du Conseil régional de Bretagne sur l'avenir d'Erasmus+

Dans le cadre de sa politique volontariste en terme de soutien à la mobilité internationale des jeunes, la Région Bretagne anime depuis 2015 le réseau régional des développeurs de la mobilité européenne. Les développeurs de la mobilité sont des personnes disposant d’une expertise sur les projets européens Erasmus+, Education Formation. Ils conseillent les futurs porteurs de projets Erasmus+.

Les développeurs sont associés à l’élaboration du nouveau programme et se mobilisent pour présenter les nouveautés aux acteur en Bretagne (cf. agenda infra).

Agenda

 

Objet de la rencontre/réunion

Date 

Public

     

Réunion de sensibilisation au nouveau programme et de partage d’expériences d’écriture

Sur inscription

10.11.2020

de 10h à 12h30

à distance

établissements scolaires

associations 

collectivités

     

 

 

 

Modifié le


Partagez ce contenu